David Durand Pichard

vendredi 5 novembre 2010

blekko.com : le nouveau google ? mais bien sur ...

je lis depuis quelques jours, que le nouveau http://blekko.com/ va venir contrer l'ogre google. En son temps, Microsoft était présenté comme un ogre et tout le monde jurait se débarrasser de Windows, de MS office et que le monde libre basculerait sur Ubuntu. Mouais, bon c'est pas exactement ce qui se passe ...
Bien sûr la concurrence est saine mais encore faut il que le produit soit meilleur et que les gens se l'approprient. Prenons Bing (en France), il n'est pas forcément mieux (diplomatie oblige) que Google et il représente 2,8% (en Août et septembre 2010) contre 91,4% pour Google. Cette situation est similaire dans la plupart des pays européens. Aux Etats Unis, Google augmente encore son leadership à 66% (Sept. 2010) contre 11% pour Bing.

Revenons à blekko : 22 salariés et des millions d'internautes (à long terme). Je reste dubitatif.
Oui, on peut avoir des internautes qui participent (Wikipedia) mais je ne pense pas que blekko soit le site qui va attirer les masses populaires (des millions) et devenir un concurrent de Google. Pour le moment, seuls 32 personnes aiment sur Facebook, c'est dire l'ampleur ;-)

Le principe des tags n'est pas forcément compris ni utilisé par la moitié des internautes.
blekko n'est qu'en anglais (même si http://blekko.fr/ affiche *Blekko - Coming soon*), il me semble, alors que Google propose depuis 10 ans, des versions en français, allemand, italien, sudois, finnois, espagnol, portugais, hollandais, norvégien et danois, chinois, le japonais et le coréen.

L'internaute lambda n'est pas un geek, il cherche sur google (car c'est lui qui semble le plus pertinent pour plus de 90% des européens, hors Russie) et trouve (ou pas) la réponse à ce qu'il cherche. Les tags et autres joujous ne sont pas utilisés par la majorité.

Prenant les utilisateurs de twitter en france : environ 250.000 en novembre 2010
Seuls 8% twittent quotidiennement soit seulement 20.000 furieux
On le voit les usages du web ne sont pas les mêmes selon que l'on travaille dans le web / informatique, que l'on se passionne pour les NTIC ou que l'on juste abonné à un FAI avec quelques heures de connexion par mois.

Comme pour les autres challengers, il faut :
  • proposer un moteur simple et performant
  • le faire savoir aux internautes
  • que les internautes se l'approprient
alors peut être que Blekko ira mettre son nom dans les 1% des recherches aux USA.
Pour la france, c'est une autre histoire ...

Profession : Référenceur